http://www.capitale-nationale-cote-nord.upa.qc.ca

Québec, 02 août 2019 – L’approbation du projet d’aménagement d’une piste privée en zone agricole soulève l’indignation de l’UPA de Québec, Jacques-Cartier, de plusieurs intervenants et citoyens. Le projet qui avait été dénoncé par l’UPA locale, en 2017, refait surface avec la décision de Transport Canada de ne pas s’opposer à la construction de l’aérodrome.

 

L’UPA locale est grandement préoccupée par cette décision puisque le changement de vocation d’une terre agricole, une fois entamée, est irréversible. Les terres agricoles urbaines et périurbaines constituent des joyaux de plus en plus rares en raison de l’urbanisation et de la spéculation foncière. L’installation d’une piste privée sur une terre agricole fertile représente un non-sens. « Un tel projet menace la pérennité des terres agricoles productives, qui représentent seulement 2% du territoire du Québec », mentionne Mme Luce Bélanger, présidente de l’UPA de Québec, Jacques-Cartier.

 

Mme Bélanger estime également que ce projet ne constitue pas un besoin essentiel étant donné sa proximité de l’aéroport international Jean-Lesage (2 km) et de l’aéroport de Neuville (15 km).

 

L’UPA locale déplore non seulement que ce projet ne respecte pas la réglementation municipale et provinciale en matière d’aménagement du territoire, mais également que les activités relatives à l’aéronautique soient de compétence fédérale. De ce fait, les recours possibles sont limités puisque la loi fédérale a préséance sur la réglementation municipale et provinciale incluant la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles (LPTAA).

L’UPA de Québec, Jacques-Cartier représente 192 producteurs agricoles et 119 fermes dans l’agglomération de Québec.

— 30 —

Source et information :
Catherine Vigneault
Responsable des communications
Fédération de l'UPA de la Capitale-Nationale-Côte-Nord
418 872-0770 poste 207