https://www.capitale-nationale-cote-nord.upa.qc.ca

Québec, 20 janvier 2017 – La Fédération de l’UPA de la Capitale-Nationale-Côte-Nord a convié les représentants des clubs de motoneigistes et de quads de la région, le jeudi 19 janvier, à une rencontre portant sur le dossier de la réforme du programme de crédit de taxes foncières agricoles (PCTFA). La fermeture des pistes de motoneiges qui passent sur les terres agricoles étant un moyen de pression envisagé, il était donc opportun de faire le point et d’entreprendre des discussions entre les organisations.

Près de 30 personnes étaient présentes à la rencontre initiée par la fédération régionale. La présentation du dossier a été faite et une période de discussions entre producteurs agricoles et représentants de clubs s’est ensuite entamée. « Les représentants des clubs comprennent notre démarche et nous appuient dans le dossier. Ils seront à nos côtés pour la suite des choses et j’en suis très heureuse », a mentionné Jacynthe Gagnon, présidente de la Fédération régionale de l’UPA.

« On vous remercie de nous avoir invités pour nous mettre au fait du dossier, maintenant on va pouvoir vous appuyer et vous aider », s’est exclamé un des présidents de club de motoneige.

« Ce sont des alliés que vous avez devant vous ce soir, on va vous aider », a lancé un autre président de club de la région.

Les changements annoncés au PCTFA sont beaucoup plus importants que ceux estimés par le ministre de l’Agriculture, Pierre Paradis et l’impact est loin d’être négligeable pour un nombre important d’entreprises agricoles. « Ce que l’on demande au gouvernement du Québec c’est de reporter tout changement au Programme et réunir les intervenants (UPA, FQM et ministères concernés) pour trouver des solutions durables au régime foncier agricole », a dit Mme Gagnon. « La fermeture des pistes est loin d’être un moyen de pression qui nous fait plaisir, mais nous devons démontrer au gouvernement que nous ne lâcherons pas le morceau », a-t-elle conclu.

Rappelons que le gouvernement du Québec a indiqué, en mars 2016, que des changements importants seraient apportés au PCTFA, et ce, dès 2017. Selon le gouvernement, seulement 1 % des entreprises connaîtra une hausse de 30 % à 40 % (113 $ en moyenne par entreprise). En réalité, l’impact mesuré sur 310 entreprises témoins démontre une augmentation de 47 % des coûts pour une moyenne de 1 123 $ par entreprise.

 

— 30 —

Source et information :
Cathy Chenard
Responsable des communications et de la vie syndicale
Fédération de l'UPA de la Capitale-Nationale-Côte-Nord
418 872-0770 #221