https://www.capitale-nationale-cote-nord.upa.qc.ca

Québec, 03 février 2017 – La Fédération de l’UPA de la Capitale-Nationale-Côte-Nord est soulagée du dénouement en ce qui concerne l’abandon de la réforme du programme de crédit de taxes foncières agricoles annoncé par le ministre de l’Agriculture et lève la demande aux producteurs de retirer l’accès aux terres agricoles.

« Je crois que le gouvernement a eu un bon réflexe en mettant un ministre plus ouvert aux discussions. Celui-ci a reconnu l’importance de l’apport des producteurs agricoles à l’économie de nos régions et du Québec », a déclaré Jacynthe Gagnon, présidente de la fédération régionale. « Nous voyons cette annonce d’un bon œil et je crois que nous sommes sur la bonne voie, c’est positif », a-t-elle ajouté.

De nombreuses mobilisations se préparaient dans la région pour le retrait des accès aux terres agricoles. Une vingtaine de producteurs avaient manifesté leur intention de le faire en bonne et due forme dès lundi le 6 février. Ils ont été avisés de cette annonce, donc l’accès aux terres sera possible pour les motoneigistes et quadistes. « D’ailleurs nous tenons à remercier les clubs de motoneigistes et quadistes de la région qui nous ont donné leur appui et entière collaboration dans ce dossier, ainsi que les associations touristiques et les municipalités », a conclu Mme Gagnon.

Rappelons que le gouvernement du Québec avait indiqué, en mars 2016, que des changements importants seraient apportés au PCTFA, et ce, dès 2017. Selon le gouvernement, seulement 1 % des entreprises auraient connu une hausse de 30 % à 40 % (113 $ en moyenne par entreprise). En réalité, l’impact mesuré sur 310 entreprises témoins démontrait une augmentation de 47 % des coûts pour une moyenne de 1 123 $ par entreprise.

— 30 —

Source et information :
Cathy Chenard
Responsable des communications
Fédération de l'UPA de la Capitale-Nationale-Côte-Nord
418 872-0770 #221